25/09/2013

Nidegger, un aller simple pour Casablanca

tuniqueslasuissetugicles.jpgOn ne reviendra pas ici sur la pertinence de la proposition choc de l'UDC Nidegger, visant à "proposer" aux rentiers AVS/SPC (l'OCPA n'existe plus, mon cher Monsieur) de quitter la Suisse pour aller se voir chez les marocains.

Dans le genre ignoble, on fait difficilement mieux.

Il y a à peu près tout qui devrait nous irriter dans cette proposition absurde.

Premièrement, celle-ci fait peser la culpabilité de leur situation aux personnes qui dépendent des prestations complémentaires pour survivre (ce qui est d'ailleurs, le cas échéant, assez difficile).

Deuxièmement, cette idée saugrenue part du principe que ces personnes n'ont pas de famille, pas de réseau social, pas d'amis, pas de loisirs et, surtout, pas d'attaches avec ce pays qu'est la Suisse.

Enfin, il ne s'agit ni plus ni moins que d'exporter ("déporter" conviendrait mieux...) des personnes à faibles revenus qui dépendent de la solidarité sociale dans des pays où ce coût serait moins important pour la collectivité.

Quelle formidable logique! Plutôt que d'essayer d'améliorer le quotidien des nôtre, de nos seniors, de nos propres aînés, qui bien souvent ont travaillé de longues années pour une retraite de misère, on les envoie au soleil, sous le prétexte qu'ils y seront mieux traités qu'ici?

Au-delà du côté tragiquement farfelu de la mesure proposée, c'est le côté outrageusement provocateur et indécent du propos qui me choque. A 10 jours des élections cantonales, il faut surtout y voir la tentative désespérée d'un parti à bout de souffle de faire parler de lui, et de tenter ainsi d'éviter la menaçante guillotine du quorum dont il se rapproche dangereusement.

Pour mon plus grand plaisir, d'ailleurs.

Monsieur Nidegger, allez-y vous-même à Casablanca.

Je ne vous retiendrai pas.

17:22 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

En effet, le sieur Nidegger sera le bienvenu sur le boulevard Hassan II à Casablanca...

Quant aux tordus désireux d'expatrier nos vieux on n'a pas oublié que le sinistre Pascal Couchepin voulait ériger des homes en Tunisie.

En conclusion quand on est né con on peut rester con toute sa vie !

Écrit par : F.H.Jolivet | 25/09/2013

Excellent blog - Félicitations !
Cette proposition est tout simplement déplacée, pour ne pas dire plus.

Écrit par : MBA | 25/09/2013

Alors, je ne sais pas vraiment ce qui dérange dans la proposition, enfin personnellement ce n'est pas vraiment le pays que j'aurai choisi mais bon ...

A l'heure actuelle, que ce passe t'il :

Je quitte la Suisse, par faute de moyen, mes prestation complémentaire et ma couverture maladie ne vont plus être pris en charge par l'état, donc financé par mes propres moyens.

La proposition :

Quitter la Suisse pour recevoir les même prestations avec les aides complémentaires et la couverture maladie financés par l'état.

Prenons un cas bête et méchant (ma famille proche):

Faute de moyen, Monsieur X (nom d'emprunt), quitte la Suisse pour un pays d'Amérique du Sud. Monsieur X avait le choix d'essayer de survivre en Suisse avec une rente dérisoire ou bien, exiler dans un pays de son choix, avec lequel il a beaucoup d'affinité pour y terminer ses jours.

Le choix numéro deux a été privilégié au choix numéro un. A l'heure actuelle, Monsieur X ne touche pas de complémentaire et doit également payer les frais médicaux, qui deviennent chers avec l'avancée certaine de l'âge Monsieur X.

Monsieur X vit cependant très bien dans ce pays et s'y plait beaucoup. Monsieur X n'aurait cependant pas réussi à payer son loyer en Suisse avec sa rente, après plus de 40 ans de bons et loyaux services.

Alors, visiblement si ce n'est pas le fait de vivre mieux autre part qui dérange, ça doit être le choix forcé du pays. Elargissons donc à tous les pays du monde cette proposition.

Mon dieu, le problème de l'exil des retraités n'est toujours pas résolu.

Augmentons donc les rentes AVS. Ah, c'est vrai, nous ne sommes actuellement pas en mesure de financer ces rentes dans 20 ans.

Après mur réflexion, le problème ne vient pas des rentes AVS. Le problème vient du modèle Suisse lui-même. Est-il normal de devoir payer 3000 Francs de loyers par mois pour se loger ? Evidemment, non. Donc avant de nous battre contre l'exil, cherchons à résoudre les problèmes fondamentaux de notre société. 10 km de frontières sont-ils vraiment une excuse pour augmenter le prix des biens de consommation à un tel point ?

Non je ne pense pas.

Laissons donc les volontaires à l'exil profiter d'un système qui payera plus qu'à l'heure actuelle, avant de trouver que cela est ignoble et indécent.

Désolé pour ce petit pamphlet, ce sera le seul. Si ce Monsieur veut bien faire des économies, je suis prêt à laisser ma place dans notre société à plus jeune que moi, tout en profitant des rentes que l'état sera prêt à m'accorder tous les mois.

A bientôt, et ne le prends pas contre toi, je ne comprends pas ce que ça change à l'heure actuelle, mis à part à une augmentation des prestations pour les candidats volontaires à l'exil.

Écrit par : Horn Gilles | 25/09/2013

Franchement, vous détournez et faite semblant de ne pas comprendre les propos de Mr Nydegger juste parce qu'il est udc ? ou parce que le fait que des retraités puisse avoir une alternative au système local quasi carceral des EMS basée sur une décision personnelle est contraire aux dogmes socialistes ?

Écrit par : Eastwood | 25/09/2013

Ne vous en déplaise, beaucoup de retraités qui en ont les moyens choisissent de se "déporter" volontairement tout simplement pour vivre sous un meilleur climat avec un meilleur pouvoir d'achat.

Si par aveuglement idéologique vous souhaitez priver les plus démunis de cette possibilité, assumez en clairement le choix.

Rdv le 6 octobre, car ce n'est peut-être pas Y.N. qui doit craindre le quorum, s'y je m'en réfère aux résultats des récentes votations.

Écrit par : Oscar Goldman | 25/09/2013

Chacun devrait lire l'entretien de Ni degger. Cela vaut son pesant de cacahouètes. Ce mosieur se plaint déjà qu'on ait trahi sa pensée. Il faut d'abord être naïf pour ne pas savoir pour qui roule la tdg, la rts, etc. Donnons lui donc la parole :

"Je suis allé deux fois au Maroc pour promouvoir un projet d'enclave sous administration suisse où on pourrait [sic] d'une part loger des retraités à l'OCPA qui pourraient continuer à en bénéficier sur place à cette condition, puisque ces prestations sont réservées aux habitants du canton. Genève manque de territoire et a une population vieillissante. Le Maroc a des terrains inexploités et une population jeune en mal de formation. Le village serait situé au bord de l'Atlantique en face des îles Canaries. Seule se pose encore la question de l'application du droit étranger sur sol marocain: pour cela il faut l'approbation du roi. Ensuite on pourrait passer à la construction de 6000 à 7000 villas qui seraient louées à des prix défiant toute concurrence pour Genève. Une partie de ce même territoire servirait de point de chute pour les renvois: il n'y a pas besoin de passeport pour voler de Suisse en Suisse."

Commentaires :
* Ce qu'il dit là est bien pire que ce j'avais compris en lisant les commentaires ci-dessus. Il n'est pas question de retraités SEULEMENT.
* Contrairement à ce qu'il prétend dans son blog sur un ton indigné, il n'est nullement question ici de choix pour les retraités: "on pourrait" les loger!
* Ce mosieur veut promouvoir la création d'une colonie suisse au Maroc... on est en plein délire. Mais surtout il bafoue la Constitution de notre pays.
* Et peu importe ce que le peuple suisse ou genevois peut penser de ce projet, puisque la seule question qui se pose encore n'est pas de notre ressort. Et surtout que ce même peuple n'ait pas son mot à dire.
* On comprendra encore mieux l'amour de la démocratie manifestée par ce mosieur quand on lit que c'est au roi seul de décider.
* Les futurs retraités seront contents d'apprendre que des charters débarqueront dans leur village des centaines de refoulés. Ces jeunes refoulés qui pourront tranquillement rançonnés nos vieux et riches (de l'ocpa) retraités.
* Voilà, j'espère que tout un chacun aura compris que ce mosieur avance des propositions irresponsables et manifeste des pratiques anti-démocratiques, et j'espère que tout sera fait pour lui barrer la route du conseil d'Etat.

Écrit par : Johann | 25/09/2013

Pourquoi, il y a une succursale "SECTE moon" à Casablanca ?

Écrit par : Corto | 26/09/2013

Bon, intéressant tout ça.

En résumé, ne demandons surtout pas leur avis aux personnes actuellement concernées c'est bien ça? Bravo la démocratie!

Tant que cette proposition reste une possibilité et non quelque chose d'imposé ... , ça me convient très très bien! Il y combat à mener dès lors que l'on veuille imposer ou favoriser cette solution par rapport aux solutions existantes chez nous.

Pour les délinquants que l'on n'arrive pas à enfermer par manque de place, si on peut faire des économies, oui, exportons les! Pour moi, le brave suisse violeur et assassin coincé en Pologne, peut sans aucun soucis demeurer quelques années sur place avec d'autres camarades criminels des pays de l'est. Tout ce que je lui souhaite est de trouver un confort bien moindre là ou il est qu'en Suisse. De même, pour les criminels qui viennent en Suisse spécifiquement pour commettre des crimes, ça me semblerait une solution dissuasive en plus!

Quand aux excités de type Johann ... regarde dans quel pays tu as la chance d'être, et la prochaine fois réfléchit un peu aux imbécilités que tu viens d'écrire !

Écrit par : Alfred | 26/09/2013

Non, en fait, il ne doit pas y avoir une succursale de la "secte moon" à Casablanca !

Écrit par : Corto | 26/09/2013

Qui va encore au Maroc en vacances? Condamnation à 30 mois de prison d’un homme pour conversion au christianisme !

Beaucoup de suisses aiment partir au Maroc en vacances et ignorent totalement les dessous de ce pays semi-dictatorial. Des chrétiens aiment remplir les hotels et profiter des parfums locaux. En bref, le Maroc est le pays de l’islamcool, du « juste milieu ». Les prescriptions de l’école juridique malékite – enseignées dans tout le royaume de l’école primaire aux universités islamiques- ne sont heureusement pas appliquées dans toute leur rigueur. Le Conseil supérieur des oulémas fit polémique au début de l’année pour avoir rappelé la peine de mort prévue pour ceux qui se convertissent à une autre religion que l’islam.

Un jeune converti peut donc s’estimer « heureux », n’ayant pas été condamné à mort mais à 30 mois de prison ferme. Le média marocain Yabiladi rapporte :

« Les membres de la famille du jeune marocain, condamné à 30 mois de prison, pour avoir embrassé le christianisme, vit isolée dans le village d’Ain Aicha. Les habitants les évitent. Un drame qui s’ajoute à l’incarcération de leur fils. Une détention qui se déroule dans de mauvaises conditions. Il a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Craignant pour sa vie, la direction de la prison l’a, finalement, mis dans une cellule individuelle.

Écrit par : Corto | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.