30/09/2013

Coup de projecteur sur les Avanchets

Avanchets 1.jpgOn m’a à plusieurs reprises reproché ces derniers temps – à juste titre – d’avoir consacré un article entier sur la beauté du Lignon, et de ne rien avoir écrit sur l’autre magnifique cité de Vernier : les Avanchets.

Et s’il est vrai que, parce que j’y vis, j’entretiens un rapport presque viscéral avec ma propre cité, il est peut-être temps aujourd’hui  de rendre hommage à notre autre grand ensemble urbain.

Lignon et Avanchets sont nés, à la même époque, d’une logique similaire visant à proposer un habitat collectif ambitieux, mais de qualité. Construite au début des années 70, la cité des Avanchets est une réussite à plus d’un titre.

Certes, contrairement au Lignon, la cité des Avanchets souffre d’un environnement urbain dense, coincée entre une zone industrielle et deux grandes pénétrantes (Route de Meyrin et avenue Louis-Casaï). Elle se trouve en outre proche de la piste d’atterrissage de Cointrin, ce qui lui vaut d’ailleurs d’ailleurs que certaines de ses rues portent le nom d’un pionnier de l’aviation célèbre (François Durafour, Oscar Bider).

Avanchets 2.jpgImposant ensemble de 2245 appartements (contre 2780 au Lignon), les Avanchets ont la particularité de posséder un centre commercial intégré au cœur de la cité.

La topologie de la cité, elle aussi, est originale, puisque tout le quartier est en zone piétonne. De grandes passerelles permettent de passer d’une rue à l’autre sans jamais avoir à traverser l’une des routes de la cité, qui sont reléguées en sous-sol.

Mais ce qui frappe surtout, aux Avanchets, pour peu qu’on prenne la peine de s’y immerger, c’est l’extraordinaire vitalité de sa vie sociale ! Si le Lignon brille par son architecture, la cité des Avanchets, elle, rayonne par la quantité et la qualité de projets communautaires et collectifs, exprimés et mise en œuvre par ses habitants. Nulle part ailleurs, à Vernier, on ne retrouve un tel engagement, ni un tel dynamisme citoyen.

Portée par deux structures de la FASe intégralement dédiées à ses habitants (la Maison de Quartier et l’Eclipse, sa maison des jeunes), la cité des Avanchets se distingue par des projets d’envergure qui améliorent efficacement et durablement le quotidien de la population.

Repas5Francs_t.320.jpgSon « Contrat de Quartier » - le plus dynamique de Vernier – croule sous les projets d’utilité collective. Son association d’habitants – « Faîtesavanchets » - organise diverses manifestations tout au long de l’année. On y trouve également deux associations de jeunes (« Jeunesse and Co » et « Play With FairPlay »), qui participent activement à la vie de la cité  et montrent une image incroyablement positive de la jeunesse des Avanchets. Et puis, aussi, on n’oubliera pas la petite association des « Repas à 5 francs », qui propose des menus sympathiques à la population, tous les mercredis midi, dans un cadre simple, agréable, mais surtout formidablement convivial. Enfin, comment passer à côté de la chaîne de télévision locale - Canal 29 - qui émet depuis plus de 30 ans depuis le cœur de la cité!

 

Les Avanchets, c'est la cité du bonheur. Et derrière son architecture imposante se cache une cité de cœur, ou il fait bon vivre, et ou les habitants savent encore ce qu'est la solidarité, l'engagement altruiste et le vivre-ensemble.

Et si mes propos ne vous convainquent pas, je vous laisse le soin de visionner cette petite vidéo de l'association Play With FairPlay, qui a organisé ce printemps une soirée de solidarité avec le Kosovo. Un engagement citoyen qui force le respect!


07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ok il y a certainement pire que le Lignon et les Avanchet et c'est bien de voir le côté positif des choses.

Mais de là a parler de cité du bonheur... Si c'est ça l'avenir merveilleux que vous prévoyez pour tous, c'est non merci et j'exprimerai mon choix ce weekend.

PS: Je connais des gens qui ne supportaient plus tant de bonheur et qui ont tout fait pour déménager ailleurs, mais chut, ce doit être des asociaux.

Écrit par : Eastwood | 30/09/2013

@Eastwood:

Merci pour votre commentaire.

Je constate avec regrets que vous ne rebondissez pas vraiment sur mon propos, ce que je déplore. Au contraire, votre commentaire contribue à renforcer la stigmatisation de ce magnifique quartier, que visiblement vous ne connaissez pas vraiment. C'est dommage. Cela montre bien qu'il reste du travail à fournir auprès de la population pour changer durablement la vision qu'ont les gens de ce type de quartier.

PS: au vu des commentaires que vous avez l'habitude de laisser sur mon blog, je vous rassure tout de suite: je ne comptais pas vraiment sur votre voix. :o)

Bien à vous

Écrit par : Marko Bandler | 30/09/2013

Les commentaires sont fermés.