15/02/2018

Ils sont fous ces millionnaires !

L’actualité politique semble confirmer ce que je pressentais dans ma note précédente (disponible ici) : la thématique principale des élections cantonales 2018 sera essentiellement fiscale. Et voilà que la Tribune de Genève, dans son édition de hier, nous alerte sur la prétendue fuite des millionnaires. Il n’en fallait évidemment pas plus pour que notre cher Ministre des Finances ne s’engouffre dans la brèche et vienne nous rappeler combien la pression fiscale, à Genève, est intenable pour les plus fortunés.

Sauf que le langage des chiffres à ceci de commun avec le langage des fleurs : on peut lui faire dire à peu près n’importe quoi (j’emprunte lâchement cette expression pleine de bon sens à Michel Audiard). Car, comme le rappelle très justement mon éminent collègue et camarde Romain De Sainte Marie, si on se tient aux chiffres fournis par l’administration fiscale à la commission homonyme du Grand Conseil, le nombre de millionnaires à Genève n’a cessé d’augmenter ces dix dernières années!

Bref, au-delà de savoir qui a raison ou tort en ce qui concerne l’exil fiscal, demeure une question épineuse à laquelle je voudrais bien qu’on réponde : mais pourquoi donc y a-t-il encore des millionnaires à Genève, puisqu’ils croulent sous les impôts et auraient largement les moyens d’aller vivre sous des cieux fiscaux plus cléments ? Qu’est-ce qui les retient encore ici, alors que presque partout en Suisse – et dans de nombreuses autres villes d’Europe et du monde – ils ne vivraient assurément pas le même enfer contributif ?

La réponse figure presque dans la question : Genève offre un cadre de vie exceptionnel et un ensemble de prestations et de services qu’on ne trouve probablement nulle part ailleurs !

Carrefour géographique de l’Europe, notre canton est desservi par un aéroport international (à 7 minutes en train du centre-ville!).

On y trouve une Université de renommée mondiale (régulièrement classée dans le top 100), ainsi que des écoles publiques autant que privées d’excellente qualité.

Genève possède des infrastructures routières, ferroviaires, immobilières remarquables. On y vit en totale sécurité et on bénéficie des services publics cantonaux et communaux incroyablement fiables et efficaces.

L’offre sportive, culturelle ou de loisirs, été comme hiver, est pléthorique. On y trouve tous les commerces, tous les produits, tous les services, dignes d’une mégapole.

On n’oubliera évidemment pas les infrastructures sanitaires et la qualité de notre médecine, parmi les meilleures du monde.

Voilà quelques-uns des atouts de notre canton. Il y en a bien sûr plein d’autres ! Ce sont ces éléments, ce cadre de vie à nul autre pareil, qui fait que vivre à Genève est un privilège que les plus riches d’entre nous paient volontiers par une fiscalité un peu plus élevée. Mais le retour sur investissement, pour eux, est évidemment positif. Faute de quoi, ils seraient partis depuis longtemps.

Qu’on ne vienne donc plus nous faire du chantage à l’impôt et nous réciter à longueur de temps le petit catéchisme du parfait libéral. Ça ne prend plus.

Et donc, non, les millionnaires ne sont pas fous. Ils paieront probablement moins d’impôts à Dubaï, à Dublin ou à Lisbonne. C'est certain. Mais ils auront du mal à y trouver une qualité de vie égale à celle qu’offre Genève. Une qualité de vie qui a certes un prix. Mais un prix que chacun, au sein de la collectivité, doit être en mesure de payer selon ses moyens.

12:30 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est plutôt bien dit. Mais cela esquive la raison principale et inavouable de cet engouement pour notre république. Genève est un des centres mondiaux les plus importants pour le blanchiment et les plus grands criminels en col blanc rivalisent d'ingéniosité pour y résider discrètement ou installer une boite à lettres.
Mais bon, ça fait longtemps qu'on a compris que les socialistes avaient embrassé les règles cyniques du libre marché, comme le relève assez crument Pascal Hollenweg dans son ouvrage " le socialisme, ou comment ne pas s'en débarrasser."

Écrit par : Pierre Jenni | 15/02/2018

@ Pierre Jenni

Je vous remercie pour votre commentaire.

Ceci dit, les criminels en col blanc que vous dénoncez, à moins d'être Suisses, ne sont pas vraiment concernés par mon article. Ils bénéficient en effet généralement d'un forfait fiscal...

Pour le surplus, je ne vois pas où vous voyez dans mon blog la moindre glorification de l'économie de marché! Bien au contraire! je suis plutôt pour une étatisation de certains services (les taxis par exemple...).

Bien à vous
Marko Bandler

Écrit par : Marko Bandler | 15/02/2018

@Pierre Pour avoir, pour raisons professionnelles, pas mal fréquenté la communauté des riches étrangers installés a Geneve, je peux vous dire que les raisons principales de leur choix sont, dans l`ordre: 1/ la sécurité physique de leur petite personne ainsi que celle de leur famille; 2/ le meilleur systeme de santé de la planete (surtout si l`on est riche); 3/ le fait qu`il soit possible de se balader avec tous les signes ostentatoires de richesse (diams, Rolex, Rolls...) sans courir trop de risque de se faire lyncher par une population affamée.

Écrit par : JJ | 15/02/2018

NON cher monsieur l'enfer sociale ce sont les toxicos/dealers de drogue qui ruinent la république!

Écrit par : dominique degoumois | 15/02/2018

@ Dominique Degoumois

Je vous remercie pour votre commentaire constructif, qui n'engage évidemment que vous.

Bien à vous
Marko Bandler

Écrit par : Marko Bandler | 15/02/2018

NON cher marko@ mon commentaire n'engage que nos faibles/politiciens qui laissent faire et ruine notre république! "Les Bastions" en forme d'indicateur officiel de ce fléau!

Écrit par : dominique degoumois | 16/02/2018

Je crois que tout est dit dans ce dessin du génial Herrmann, rien a ajouter a ce niveau: https://files.newsnetz.ch/bildlegende//49421/3346343_pic_970x641.jpg

Écrit par : JJ | 15/02/2018

Du tout grand Hermann.

Écrit par : Pierre Jenni | 15/02/2018

Bon je vois qu'on fait de la surenchère dans les amalgames ici, les méchants riches libéralo-capitalistes mangeurs de petits enfants, les forfaitaires tous criminels venus planquer leur argent au bord du Léman... bref on dirait que certains aiment rester dans leurs idées préconçues développées à la lecture des bouquins de Ziegler dans les années 80-90, et de ce fait ils ont du mal à appréhender l'évolution du Monde (LBA, échange automatique d'informations, etc... tout cela ne vous dit rien?)

Bref, tout cela n'est guère plus constructif que le commentaire de M. Degoumois.

Écrit par : mikhail | 15/02/2018

Cher mikhail@ qui ne dit rien consent! La drogue est un fléau national, entièrement financé avec l'argent des contribuables!

Écrit par : dominique degoumois | 16/02/2018

Cher mikhail@ On ne vous pas entendu sur le procès récent d'oligarques russes et géorgiens qui on piquer dans la caisse de leurs pays! Et qui réclament de l'argent qu'ils n'ont pas gagné!

Écrit par : dominique degoumois | 16/02/2018

Bon dieu cette avalanche d'autosatisfaction digne du pire des nationaliste: On est meilleur que nulle part ailleurs...

Ben vous devez pas être millionnaire et/ou vous n'êtes pas souvent allez voir ailleurs.

Écrit par : Stanton Cree | 15/02/2018

@Stanton Cree

Je vous remercie pour votre « contribution » au débat.

Je vous confirme que je ne suis effectivement pas millionnaire.

Ni nationaliste, par ailleurs. Je vous invite à relire ma note, car je ne suis pas certain que vous l’ayez bien comprise.

Bien à vous
Marko Bandler

Écrit par : Marko Bandler | 15/02/2018

Il n'y a pas que les riches qui veulent fuir Genève, je suis plutôt pauvre et comme beaucoup de genevois de tous milieux, je n'ai qu'un objectif quitter au plus vite cette ville où je suis né et qui est aujourd'hui occupée par toutes les délinquances possibles et imaginables! En cas de catastrophe nucléaire soit en Suisse soit enFrance, dans quel pays pourront nous migrer???? Mais ose t on poser de telle question sans être traité de fasciste ou de populiste?

Écrit par : dominique degoumois | 16/02/2018

Nos politiciens de gauche ont tout pouvoir pour consulter les documents qui vont effectivement leur prouver que les riches quittent Genève en masse, cette ville est une vraie poubelle à ciel ouvert, où la violence et l'insécurité sont partout! L'effondrement générales des rentrées fiscales c'est la seule actualité partout dans notre pays!

Écrit par : dominique degoumois | 16/02/2018

Vous dites :

"Mais bon, ça fait longtemps qu'on a compris que les socialistes avaient embrassé les règles cyniques du libre marché."

Et en ce qui concerne la droite, qui est plus intelligente, est-ce qu'elle a compris maintenant ?

Écrit par : sertr | 19/02/2018

Les commentaires sont fermés.